Analyse de l’intégration du véhicule électrique dans les territoires

L’étude CATIMINI du CNRS présentée par Gilles Voiron permet de se focaliser sur des éléments concrets d’acceptation au niveau local.

Cette capacité d’adoption a porté sur les 4 axes principaux constatés dans les adoptions de la mobilité électrique, que ce soit pour les véhicules à batterie ou les véhicules à pile à combustible hydrogène.

Source Laboratoire CNRS ESPACE-Nice, en collaboration avec l’institut EIFER (European Institute for Energy Research)

Sur le panel de type de communes étudiées, en région PACA, les résultats sont intéressants :

  • la facilité de recharge reste encore largement à améliorer (moitié du chemin parcouru)
  • l’adéquation du VE aux déplacements est bien perçu localement
  • l’intérêt d’achat d’un VE reste faible (~20%)
  • les particularités locales ont une influence importante sur l’acceptation (existence de services de mobilité, contribution de la commune à la production EnR, etc.)

Une étude très pertinente pour voir le chemin à parcourir.