Le chargement de la batterie qui consomme de l’électricité a évidemment un coût environnemental.
Calculons l’émission de CO2 d’une trottinette au top des ventes : la Wegoboard Suprem 2.0 (281 Watt-Heure pour 30 km d’autonomie) x 0,065 g CO2/Wh (source RTE) = 0,6 g de CO2 émis par km parcouru.

Regardez le graphique pour les comparaisons

  • Une voiture avec 4 personnes émet en moyenne 42g CO2 par km (si vous êtes seul 168g !)
  • À Paris, le métro émet 3,8g de CO2/km selon la RATP.

La batterie des trottinettes électriques : impact ?

Notre trottinette est équipée d’une batterie Li-Ion de 7,8 Ah.
La production d’une batterie Li-Ion rejette environ 175 kg de CO2 / kWh de batterie.
La fabrication de notre batterie rejetterait environ (0,281×150) soit 42,15 kg de CO2.

Une fois fabriquée, seules les charges de batterie émettront des grammes de CO2.

Ensuite, le recyclage

1ère étape : la batterie est utilisée en seconde vie pour du stockage pendant 10 ans

2nde étape : démontage pour regénérer des métaux utilisables et refabriquer une nouvelle batterie (90% de taux de recyclage pour les meilleurs aujourd’hui).

Alors, micromobilité ou transport en commun ?