Mobilité électrique et gestion énergétique sont intimement liés. Voyons de quelle manière.

Consommation électrique en baisse

D’après RTE, la consommation d’électricité française est inférieure de 15% en moyenne au niveau habituel.

On pouvait l’anticiper, la consommation aux domiciles et celles des datacenters ne remplacent pas la consommation des entreprises et des usines industrielles à l’arrêt. La consommation est donc au global plus faible qu’à l’habitude. A cela s’ajoute de nouveaux modes de production locaux qui complexifie l’équilibre.

L’électricité, vitalité de nos sociétés

La période en cours renforce notre besoin permanent d’électricité, devenu vital pour nos sociétés :

  • télétravail,
  • outils technologiques,
  • contenus connectés,
  • vidéos…

Le problème pour assurer notre besoin concerne le système électrique dans sa globalité.

Pour fonctionner, il faut équilibrer en permanence production et consommation d’électricité. Le blackout électrique n’est pas toujours uniquement lié à une production trop faible. Il peut aussi survenir lorsqu’une production est plus forte que le besoin en consommation.

Pour équilibrer le réseau, les gestionnaires ont recours à des mécanismes de flexibilité. Les plus importants gisements de flexibilité sont offerts par les gros consommateurs comme les sites industriels. Ils peuvent organiser leur consommation au moment adéquat quand le gestionnaire le demande, en étant financièrement compensés.

La flexibilité apportée par les véhicules électriques

Le système de pilotage électrique devient de plus en plus complexe et nécessite des évolutions. De nouveaux services, comme demander à un véhicule électrique de contribuer en agissant comme une batterie mobile, sont très intéressants. C’est la technologie V2G (ou Véhicle to Grid) qui permet de la mettre en œuvre. Il existe également le V2H (ou Vehicle to Home) qui permet d’utiliser la batterie du véhicule électrique comme un tampon de stockage intermédiaire si besoin. Couplés à des solutions de recharge intelligente (smart charging en anglais), les possibilités que ces technologies apportent vont permettre de développer de nouveaux produits pour la mobilité électrique.

On le voit, à terme, le volume important des véhicules électriques devra nous permettre de proposer de nouveaux services, au delà de la mobilité électrique qui pourront aider l’équilibre du système énergétique.