Métrocâble

Un développement croissant

Depuis le Grenelle de l’environnement de 2009, le transport par câble, c’est-à-dire via téléphérique urbain ou métrocâble, se développe petit à petit dans nos villes françaises :

  1. C’est peu polluant
  2. Ce n’est pas bruyant
  3. Cela permet de passer au-dessus des obstacles naturels et ceux construits par l’homme

Les fabricants de ce type de solution indiquent que pour 15 millions d’euros, on peut bâtir une ligne de 2000 mètres capable de transporter 3000 personnes par heure.

Un tramway coûte entre 15-17 M€ au km. En gros, le métrocâble c’est 2 fois moins cher qu’une ligne de tramway qui doit bénéficier d’infrastructure de voirie disponible. Pour le métrocable, on passe “au-dessus” en silence.

Quelques exemples en France

  • Métrocâble de Grenoble (mise en service prévue pour 2023)
  • Câble A – Téléval en Ile-de France (Créteil – Villeneuve-Saint-Georges en cours d’enquête publique – voir photo)
  • Téléphérique de Brest au-dessus du Penfeld
  • Toulouse avec le plus long téléphérique urbain français (fin 2020)
  • Le projet à Saint-Denis de la Réunion prévu pour 2021

A l’étranger, de nombreux projets ont vu le jour

  • Medellin est LA référence avec déjà 5 lignes ouvertes et une 6ème en cours de construction
  • La télécabine urbaine d’Alger
  • Le Teleférico de Santo Domingo (Caraïbes) et ses 215 cabines 10 places
  • Le port de Quayaquil en Equateur
  • Le Mexicable, de Mexico
  • Le téléphérique de New York pour aller sur Roosevelt Island

Please follow and like us: